Pour renouveler nos lots de plantes, nous avons recours a plusieurs procédés :

 - Les semis

 - Le bouturage

 - La division

Une fois que les nouvelles petites plantes sont bien racinées, nous les rempotons à la main, ou à la machine, pour leur permettre de continuer à se développer.

Les nouvelles plantes sont ensuite placées en extérieur, ou en tunnel froid, selon leur besoin en eau l’hiver. Elles se développeront pendants quelques mois à plus d’un an, le temps de bien raciner et d’être prêtes à la vente.

Les semis

Nous semons en plaques alvéolées, dans un terreau drainant et léger, pour éviter les excès d’eau. Le semis est ensuite recouvert d’une petite couche de sable de silice. Ce sable de silice a quatre avantages :

 - Il créé les conditions d’humidité optimales pour la germination des graines

 - Il concentre les rayons du soleil, ce qui apporte chaleur et lumière à la graine

 - Il évite que la mouche du terreau puisse venir pondre dans les semis

 - Il limite la croûte de battance. La croûte de battance est la remontée des particules fines d’un sol, suite à des arrosages fréquents, cette croûte empêche l’eau de bien s’infiltrer dans le sol, et le germe a plus de mal à sortir de terre.

Certains semis demandent du froid, ou une alternance de chaud et de froid pour pouvoir germer. Les industriels de l’horticulture mettent les plaques de semis au frigo et alternent froid et chaud, jusqu’à la germination. Nous n’avons pas de système chauffant, ou réfrigérant dans notre serre, nous préférons semer les graines au bon moment pour que ce soit la météo naturelle qui fasse l’alternance de chaud et de froid, quitte à garder les plaques de semis plus longtemps.

Les boutures

Il y a trois types de boutures, les boutures de racines, les boutures de tiges et les boutures de feuilles.

La technique reste la même, il faut prélever le morceau choisi. Par exemple une racine pour les anémones du japon, une tige pour les sauges et une feuille pour les Sedums spectabile. Ensuite il faut piquer la partie basse du morceau dans un terreau fin et drainant. Ensuite il ne reste plus qu’à arroser et maintenir humide, à l’abri du soleil direct et du vent, pendant un à trois mois. Lorsque les racines ressortent sous la plaque alvéolée, c’est que les boutures sont prêtes à être rempotées !

La division

La division est sûrement la technique la plus facile à appliquer aux plantes de votre jardin. Il suffit de déraciner la plante, et de séparer les différentes pousses (attention à garder les racines qui vont avec les pousses), et de rempoter directement les nouvelles petites plantes obtenues ainsi. Attention, certaines plante ne sont pas adaptées à la division, soit parce qu’elles n’ont qu’une pousse qui sort de terre, comme les sauges, ou les heuchères, soit parce qu’une fois installées, elles détestent qu’on les déplace, ou qu’on touche à leurs racines, comme, par exemple, les pivoines.